Enseignements par specialite>Plastique - Dermato

Plastique - Dermato

Référents :

Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique

Pourquoi faire le DESC de Cancérologie en plus de son DESC de CPRE ?

Le cancer est un sujet politique s’il en est. Le plan cancer 2014 en est la preuve. Il verra notamment un changement dans l’organisation de l’offre de reconstruction mammaire. Il devrait y avoir une revalorisation des 6 actes liés à la reconstruction mammaire en 2014 (chose louable…). Le gouvernement veut aussi favoriser dans les régions peu couvertes l’augmentation de l’offre de reconstruction mammaire sans dépassement d’honoraires. Doit-on s’attendre à des mesures coercitives ?

Nul doute que les lignes bougent.

L’HAS a pour sa part commencé à inscrire dans ses rapports au chapitre des compétences professionnelles la notion de double compétence pour le chirurgien :

  • “La reconstruction mammaire nécessite une double compétence chirurgicale : oncologique et plastique apportée par deux équipe ou par une seule ayant la double compétence“ A
  • “Le chirurgien plasticien impliqué en reconstruction mammaire après cancer du sein, doit avoir de bonnes connaissances de l’histoire naturelle, du pronostic, des facteurs de risques et du traitement du cancer du sein“ A
  • “De l’avis commun, si un professionnel souhaite pratiquer en chirurgie carcinologique mammaire, il doit maîtriser l’aspect oncologique et l’aspect plastique de cette spécialité : ainsi un chirurgien gynécologique (ou une autre spécialité de chirurgie) doit acquérir une formation en chirurgie plastique, et inversement, un chirurgien plasticien doit acquérir une formation en oncologie.“ A

Mais une “formation“ de quel type ? Cette double compétence nous sera-t-elle opposable ?

“Les contraintes imposées aux chirurgiens ne pourront aboutir qu’à une illusion de qualité, tout juste bonne à satisfaire les brochures de l’administration, mais certainement sans rapport avec la réalité.“ B
L’interne de CPRE apprend la cancérologie au travers de ses stages et de ses revues de bibliographie, des cours de DESC de CPRE fait par un corpus d’enseignant très qualifié. Il a l’expérience du cancer.

Le DESC de cancérologie ne doit pas être vu comme une nécessité de se plier à la nécessité administrative de diplôme. Il doit être vu comme une amélioration des connaissances en cancérologie. Il doit être vu comme un moyen de tisser un réseau avec des jeunes radiothérapeutes, chimiothérapeutes, oncologues, chirurgiens d’autres spécialités avec lesquels vous serez amenés à travailler. Il doit être vu comme un approfondissement des connaissances sur la genèse du cancer, sur les stratégies thérapeutiques, les moyens de préventions.

La connaissance de la prise en charge de la douleur et les soins de support restent des outils utiles au plasticien confronté à la perte d’autonomie d’un patient en consultation ou en hospitalisation.

Comprendre les techniques d’anatomopathologie et correspondre directement avec les praticiens histologistes est une opportunité à saisir pour le plasticien.

Pour conclure, ce DESC permet de mieux comprendre et de mieux traiter le cancer avec ses collaborateurs.

En pratique :

Les stages :
4 semestres à faire dans un service portant l’agrément de cancérologie dont au moins 1 en post internat. Assez facile au final car certains services de CPRE portent l’agrément de cancérologie.

Seule contrainte, passer un semestre dans un service médical : Radiothérapie ou Oncologie. (souvent Radiothérapie pour l’interne de CPRE). Ce semestre valide 1 des 4 semestres nécessaires au DESC. Voyez le comme une opportunité de comprendre les techniques de radiothérapie, de dessiner vous même vos champs de radiothérapie, d’apprendre les effets doses et de prévoir les effets secondaires… Ainsi, vous enverrez vos patients vers la RTE en toute connaissance de cause.

Les cours :
9 modules de cours sont à valider pour l’obtention du DESC :
4 de bases obligatoires :

  • Épidémiologie
  • Stratégie thérapeutique
  • Prévention
  • Soins de support

2 spécifiques aux chirurgiens :

  • Anatomopathologie
  • Chirurgie oncologique

3 autres au choix

Tous les chirurgiens plasticiens sont confrontés à la prise en charge du cancer…. Armez vous de connaissances.

SORIN Thomas
Référent CPRE de l’AJCO

A – Haute Autorité de Santé. Rapport d’évaluation technologique : Intervention sur le sein controlatéral pour symétrisation au décours d’une chirurgie carcinologique mammaire. Juin 2012.
B – Marc Revol, Jean Marie Servant – Manuel de Survie du Chirugien – Sauramps Médical.