Mohkam K, Passot G, Cotte E, et al.

Resectability of Peritoneal Carcinomatosis: Learnings from a Prospective Cohort of 533 Consecutive Patients Selected for Cytor

Ann Surg Oncol 2015. Epub ahead of print, 01 December 2015.

Large étude monocentrique française (n=533) qui confirme que l’évaluation préopératoire de la résécabilité complète d’une carcinose péritonéale n’est pas totalement fiable. En effet, 16% des patients inclus n’étaient jugés non résécables qu’au moment de la chirurgie alors que la plupart des patients avaient été évalué par TDM+IRM, éventuellement associés à une TEP. 
 
Aucun facteur prédictif n’était identifié en cas de carcinose primitive. Un taux sérique élevé des marqueurs tumoraux en préopératoire et la nécessité d’une chimiothérapie néoadjuvante étaient ds facteurs de risque d’irrésécabilité en cas de carcinose secondaire.

Analyse : A DOUSSOT

Christoffersen MW, Brandt E, Helgstrand F, Westen M, Rosenberg J, Kehlet H, Strandfelt P, Bisgaard T.

Recurrence rate after absorbable tack fixation of mesh in laparoscopic incisional hernia repair

Br J Surg. 2015 Apr;102(5):541-7. doi: 10.1002/bjs.9750. Epub 2015 Feb 19.

Etude nationale incluant 816 patients ayant eu une cure d’éventration laparoscopique entre  2008 et 2012 au Danemark et comparant la cure prothétique avec agrafage résorbable (AR, n=275)  ou non résorbable (ANR, n=541).

Apres une durée moyenne de 40 mois depuis la réfection pariétale et basé sur l’examen clinique par un chirurgien expert ou la réalisation d’un scanner, 100 patients avaient récidivé (12.3%) et le taux de survie sans récidive était de 71.5% (AR) et 82% (ANR). L’usage d’agrafes résorbables était le seul facteur indépendant associé à la récidive (HR 1⋅53, 95% CI 1⋅11 to 2⋅09;P = 0⋅008). Inversement, le taux de douleur chronique n’était pas différent entre les patients AR et ANR (p=0.762).

De manière intéressante, les patients ANR avait au moment de leur cure laparoscopique, une éventration significativement plus grande que les patients AR (9cm vs 7 cm, p<0.001). La taille n’était d’ailleurs pas associée à la récidive en analyse uni variée.

Au final, intéressante étude dont la méthodologie n’est évidemment pas équivalente a un essai prospectif randomisé. Ceci étant dit, il n’est pas certain que la question posée ici justifie un essai prospectif.
 

Analyse : A. Doussot

Recommandations SFCD et ACHBT

Chirurgie digestive oncologique